Les questions suivantes ont été ajoutées cet été à la FAQ du CEREMA :

(A noter que ces éléments n’ont pas d’impact sur les fonctionnalités d’Infiltrea, ils ne nécessitent donc pas de mise à jour).

PERMEABILITE ENVELOPPE (Norme NF EN ISO 9972 et guide d’application FD P50-784)

Où doit être installée la porte soufflante lors d’une mesure de perméabilité à l’air de l’enveloppe d’un bâtiment en MI et MIG ?

Réponse :

L’installation de la porte soufflante est de l’appréciation seule du mesureur, eu égard à son indépendance vis-à-vis de la maitrise d’ouvrage et de la maitrise d’oeuvre. Lorsque la porte soufflante est installée sur une porte de communication avec un Lnc (sans contribuer à renforcer l’étanchéité à l’air du bâtiment), le mesureur vérifie en amont de la mesure que la dite porte :

– Est posée et réglée et donc qu’elle est fonctionnelle ;

– A fait l’objet d’un traitement à l’étanchéité à l’air : présence des joints en périphérie et du bas de porte.

– En cas d’absence ou de non traitement de l’étanchéité à l’air le test ne peut être réalisé en méthode 3.

Ces points de vérification figurent littéralement dans le rapport de mesure. 

Nota : « Procéder avec soin dans le choix de la position de l’équipement de ventilation. Il est possible que la porte, la fenêtre ou l’orifice sélectionné(e) soit une fuite d’air importante du bâtiment et soit exclu(e) du mesurage en raison de la présence de l’équipement de ventilation ». (§5.2.5 NF EN ISO 9972).

Comment est mesurée la pression minimale ?

Réponse :

La différence de pression la plus faible doit être approximativement (±3 Pa) de 10 Pa ou 5 fois Δp01, en retenant la plus grande de ces deux valeurs, c’est-à-dire appartenir à l’intervalle :

[max(10 ; 5 x|∆P0,1|-3 ; max(10 ; 5 x|∆P0,1|)+3]

PERMEABILITE RESEAUX DE VENTILATION (FD E51-767)

Comment prendre en compte les chauffe-eaux thermodynamiques sur air extrait sans ventilateur dans la mesure d’étanchéité à l’air des réseaux?

Question 1 : Est-il possible de considérer un chauffe-eau thermodynamique sur air extrait sans ventilateur comme une UTA et d’appliquer la pénalité du FD E 51-767 lorsque ce dernier n’est pas inclus dans la portion de réseau soumise à essai ?

Réponse 1 : NON. La présence d’un réseau individuel au logement ne permet pas de considérer le chauffe-eau thermodynamique comme une UTA au sens du FD E 51-767. Par conséquent, ce dernier doit impérativement être intégré à la portion de réseau soumise à essai dans le cadre de la mesure de perméabilité à l’air.

Question 2 : Quelle est la surface du chauffe-eau thermodynamique sur air extrait sans ventilateur à prendre en compte lors de la mesure de la perméabilité à l’air des réseaux ?

Réponse 2 : le calcul de la surface du chauffe-eau doit être réalisé selon la norme NF EN 15-727 avec :

  • Ac = surface virtuelle = 0,5 * longueur totale de la jonction (joints),
  • ou = Max (Ac ; Ap) avec Ap = surface réelle communiquée par le fabricant, calculée en considérant la surface interne du chauffe-eau traversée par l’air extrait qui est susceptible de donner lieu à des fuites, lorsqu’elle est disponible.

CONTRÔLE DES RESEAUX DE VENTILATION (Protocole PROMEVENT)

Protocole Promevent (échantillonnage) : Quels sont les échantillonnages à appliquer pour les différentes mesures à réaliser suivant Promevent pour les cas de figure suivants?

Cas 1 : Dans un projet de 23 logements individuels groupés devant appliquer Promevent et pour lesquels :

  • chaque logement est équipé d’une VMC type simple flux individuelle.
  • objectif d’étanchéité à l’air des réseaux retenu dans l’étude thermique -> Classe A.

Réponse 1:

  • Pour les mesures et vérifications fonctionnelles aux bouches : selon la note de conclusions du groupe de travail « Application du protocole Promevent » de mars 2019: pour un ensemble ≤ 30 logements -> 3 logements sont concernés (règle de sélection des logements identique à celle du FD E51-767 – annexe B).
  • Pour les tests d’étanchéité à l’air des réseaux : application de la règle d’échantillonnage du FD E51-767 : pour un ensemble ≤ 30 logements -> 3 tests à réaliser (3 logements concernés – règle de sélection des logements du FD E51-767 – annexe B).

Cas 2 : Pour un projet de 12 bâtiments de logements collectifs devant appliquer Promevent et pour lesquels :

  • chaque bâtiment est équipé d’une VMC type simple flux collective, soit 1 caisson par bâtiment
  • chaque bâtiment comprend 8 logements
  • objectif d’étanchéité à l’air des réseaux retenu dans l’étude thermique -> Classe A

Réponse 2:

  • Pour les mesures et vérifications fonctionnelles aux bouches : le GT Application Promevent, par ses conclusions de mars 2019, complète le Protocole pour l’échantillonnage des bâtiments, en lieu et place du paragraphe 4.3.1 du protocole initial. Ainsi, pour l’échantillonnage des bâtiments de ce projet nous sommes dans la situation où la ventilation est mutualisée à plusieurs logements. D’après la note de conclusions du groupe de travail « Application du protocole Promevent » de mars 2019 c’est un échantillonnage sur les caissons qui est réalisé : 12 caissons ici. N>5 donc 5 + 40% (N-5) soit 8 caissons déterminés suivant la règle d’échantillonnage donnée dans les conclusions du GT.

Puis, sur chacun de ces 8 caissons, c’est un échantillonnage au logement qui doit être réalisé grâce aux règles 4.3.3 du Protocole Promevent.

  • Pour les tests d’étanchéité à l’air des réseaux : application de la règle d’échantillonnage du FD E51-767 : pour un ensemble > 5 réseaux (Ntests=5+40%(Nréseaux-5)) -> 8 tests à réaliser (8 bâtiments/réseaux concernés – règle de sélection des réseaux du FD E51-767 – Annexe B).