Dans le cas des bâtiments collectifs et des maisons individuelles groupées, la mesure d’étanchéité à l’air n’est pas obligatoire pour l’intégralité des logements. Le mesureur peut valider l’ensemble sur la base d’un échantillon établi en respectant les règles du guide d’application GA P 50-784.

Néanmoins certaines questions, notamment pour des cas particuliers, peuvent difficilement trouver leur réponse dans les textes, c’est pourquoi le CEREMA (anciennement CETE de Lyon) met à disposition dans sa FAQ des précisions indispensables.

ÉCHANTILLONNAGE D’UN BATIMENT COLLECTIF

Vous devez sélectionner pour chaque bâtiment : 

  • 3 logements s’il en compte moins de 30
  • 6 logements s’il en compte plus de 31

Dans le cas de plusieurs bâtiments collectifs, l’échantillonnage doit se faire pour chacun d’entre eux de façon séparée. Vous pouvez procéder de la même façon dans le cas d’une rénovation entière et uniforme du bâtiment.

ÉCHANTILLONNAGE DE MAISONS INDIVIDUELLES GROUPEES

Dans le cas des maisons individuelles groupées, les règles d’échantillonnages décrites dans le GA P50-784 précisent que seules trois maisons (sélectionnées en fonction de leur architecture) peuvent être mesurées. Cet échantillonnage n’est pas possible dans le cas d’une rénovation multiple: chacune des maisons rénovées doit être mesurée.

Au moment de la dernière mesure (celle de la dernière maison de l’échantillon), l’ensemble des maisons doivent être terminées.

La perméabilité à l’air de chacune des maisons de cet échantillon doit être inférieure à l’objectif visé. Elles peuvent comme toujours conserver comme référence pour le calcul thermique le résultat de leur mesure, par contre les maisons non mesurées ne peuvent prétendre à une perméabilité inférieure à l’objectif même si toutes les maisons de l’échantillon l’ont obtenue.

Objectifs de perméabilité à l’air multiples

L’échantillonnage ne peut porter que sur un ensemble de maisons ayant le même objectif de perméabilité à l’air.

Pour un même permis de construire, il faut donc considérer autant de sous-ensembles de maisons qu’il y a d’objectifs de perméabilité différents à atteindre. L’échantillonnage s’effectue alors séparément pour chaque sous-ensemble.

Livraison par phases

Les règles de l’échantillonnage peuvent être légèrement adaptées, et la dernière des trois maisons de l’échantillon être choisie parmi celles de la dernière phase (à condition que ce soit la moins favorable d’entre elles).

Sinon, il est toujours possible de mesurer un échantillon complet par phase.

CAS DE NON-CONFORMITE

Si le résultat des mesures de l’échantillon n’est pas conforme:

– les mesures correctives nécessaires doivent être apportées pour que les mesures deviennent conformes,

– De plus, il est nécessaire de mesurer un second échantillon, constitué en suivant les mêmes règles que le premier mais en excluant les logements du premier échantillon.

Si au final les mesures des deux échantillons sont conformes, alors le bâtiment ou l’ensemble de maisons est déclaré conforme. Sinon, l’échantillonnage n’est plus possible: il est nécessaire de mesurer l’intégralité des logements.

Vous pouvez retrouver ces informations, et bien d’autres, sur le site du CETE de Lyon (CEREMA) http://www.cete-lyon.developpement-durable.gouv.fr, rubrique Bâtiment – Construction, Etanchéité à l’air de l’enveloppe, puis “Foire aux questions sur la perméabilité de l’enveloppe